CECI n'est pas EXECUTE 30 avril 1881

1881 |

30 avril 1881

Albert de Broglie à Alfred de Falloux

30 avril 1881

Cher ami, je vous avertis que vous dînez chez moi mercredi 12 mai avec le nonce1. Comme c'est la veille de notre élection je pense que vous serez à Paris et je compte sur vous. Le grand diplomate s'est enfin décidé à cet acte de courage. Rien de nouveau pour l'élection elle même. On croit toujours que Rousse l'emportera. Il ajourne prudemment la consultation jusqu'à l'élection. Vous verrez le grand courage du Sénat sur la proposition Baragnon2. Je ne sais ce que cet héroïsme durera. Mais c'est [mot illisible] une campagne faite en commun avec le centre gauche et une bonne attitude qui permet d'attendre pour le grand débat. Bien à vous. A bientôt.

A. de Broglie

Notes

1Mgr Czacki avait été envoyé en France par Léon XIII peu après la chute de Mac Mahon afin de gérer les rapports entre le Saint-Siège et la France désormais républicaines. Prenant acte du fait que la République était désormais le gouvernement de facto de la fille aînée de l’Église, le nouveau nonce avait tenté sans succès de dissuader les légitimistes restés fidèles au comte de Chambord de renoncer à leur vain combat en faveur du retour de leur prince à la tête d'une monarchie et surtout d'associer l’Église à ce combat.
2Sans doute s'agit-il de sa proposition demandant que les diplômes délivrés par les jurys mixtes la même valeur que pur les diplômes délivrés par les facultés d’État.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «30 avril 1881», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, 1881, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES,mis à jour le : 15/10/2012