CECI n'est pas EXECUTE 3 mars 1879

1879 |

3 mars 1879

Le 3 mars 1879

Monsieur et très illustre confrère,

L'Académie française sera très heureuse de vous disputer à l'Académie des Sciences1 et je suis d'autant plus touché de votre lettre que vous étiez assuré qu'elle n'était pas nécessaire. J'irai vous en remercier avec empressement quand la saison un peu adoucie me permettra de venir à Paris.

Nous jouirons beaucoup de tout écrit nouveau sorti de votre plume, mais vous êtes trop modeste en nous l'annonçant d'avance. La plupart de ceux qui vous offriront leurs voix auraient beaucoup à gagner, et moi plus qu'aucun d'eux, si leurs titres pouvaient se rapprocher des vôtres.

Veuillez agréer cette assurance très sincère, Monsieur et très illustre confrère, en même temps que l'hommage de mes sentiments les plus dévoués et les plus respectueux.

Falloux

1Membre de l'Académie des Sciences depuis 1862, Louis Pasteur se portait candidat à l'Académie française. Il y sera élu en 1882.  


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «3 mars 1879», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1879,mis à jour le : 07/07/2014