CECI n'est pas EXECUTE 17 mars 1878

1878 |

17 mars 1878

Alfred de Falloux à Couvreux (abbé)

17 mars 1878

Cher Monsieur l'abbé, nous sommes tous bien contristés de vos nouvelles, quoique si prévues, et nous nous y associons avec toute la fidélité dont vous ne pouvez douter. Sauf obstacle absolument insurmontable, nous devons arriver à Angers à la fin de la semaine, et, dès le lundi, je me mettrai en route pour Rochecotte avec M. de Bennetot1 dont l'œil a été guéri par l'extraction d'un petit corps étranger qui s'y était glissé. Veuillez donc adresser vos bulletins ici jusqu'au courrier de vendredi inclusivement, et, pour samedi, aux Jacobins.

L'évêque d'Orléans2 m'écrit hier que sa santé le fait renoncer au voyage de Rome, et ne fait aucune mention de la grosse nouvelle qui le concerne. Je l'en ai donc informé à tout hasard, fort pressé de reprendre son projet de voyage à Rome et annoncé, sans le consulter là-dessus ni indiquer aucun nom propre, que je poussais de tous mes efforts à un vigoureux assaut contre le gouvernement ou quiconque pouvait avoir une influence sur M. Dufaure. Mad. de C[astellane] a-t-elle cru pouvoir se joindre à moi ?

Bon courage, chers malheureux amis, et quelle consolation de vous revoir bientôt !

A. de F.

1Secretaire de Falloux.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «17 mars 1878», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1878,mis à jour le : 20/05/2015