CECI n'est pas EXECUTE 28 février 1879

1879 |

28 février 1879

Paris, le 28 fevrier 1879

Mon jeune ami, M. D. Cochin1, a bien voulu me faire part d'une lettre dans laquelle vous l'assurez que ma candidature à l'Académie française est agréé par vous. Je suis à peine familiarisé avec l'idée de ce grand projet qui n'avait jamais traversé mon esprit. Il a fallu les ouvertures pressantes de quelques-uns de vos éminents confrères pour vaincre mes scrupules. L'assurance que voulez bien me donner les dissipe entièrement, et j'ai bon espoir de réussir quoique le nombre des candidats paresse devoir être considérable.

Emporté par mes travaux, je regrette de ne pouvoir payer un peu de ma personne par quelque écrit plus littéraire : j'y songe toutefois et je rédige en ce moment un opuscule sur le conflit d'opinion scientifique qu'on a cherché à élever entre Claude Bernard2 et moi, conflit, il est vrai, nettement accusé dans un écrit posthume de l'illustre physiologiste mais écrit inachevé, tout rempli d'erreurs expérimentales et d'observations incomplètes que Bernard n'aurait mise au jour qu'après une révision sévère, si tant est que cette révision ne l'ait dissuadé de le faire.

Veuillez agréer, Monsieur le comte, avec mes remerciements les plus empressés, l'hommage de mon profond respect.

L. Pasteur

1Cochin, Denys (ou Denis) Marie Pierre Augustin (1851-1922), écrivain et homme politique. Fils d'Augustin Cochin, il fut attaché d'ambassade à Londres auprès du duc de Broglie. Député de Paris de 1893 à 1919, il fut l'un des principaux leaders du parti catholique à la Chambre. Œuvrant en faveur du ralliement des catholiques à l'Union sacrée, il sera nommé ministre d’État dans le cabinet Briand (octobre 1915-décembre 1916) puis sous-secrétaire d’État aux Affaires étrangères. Invoquant la rupture de l'Union sacrée il démissionna. Auteur de plusieurs ouvrages, il fut élu à l'Académie française en 1911.

2Bernard, Claude (1813-1878), médecin et physiologiste. Fondateur de la médecine expérimentale, on lui doit la découverte capitale de la fonction glycogénique du foie.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «28 février 1879», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1879,mis à jour le : 15/10/2015