CECI n'est pas EXECUTE 28 mars 1880

1880 |

28 mars 1880

Arthur de Cumont à Alfred de Falloux

Angers, 28 mars 1880

Cher ami, ne pas vous voir quand il y a probabilité ou espérance de vous voir, me cause toujours un vif regret, mais d'un autre côté, sauf l'aggravation de l'état de Mme de Caradeuc1 qui vous eut rappelé au Bourg d'Iré, je n'aurais pas compris votre départ avant le terme et la solution de cette mémorable lutte. Le vote du Sénat m'a surpris, fort agréablement sans doute, mais toujours surpris au plus haut point. Je ne croyais pas à tant d'audace de la part du centre gauche. Il faut qu'il ait ressenti bien vivement les mépris et les outrages de ses anciens alliés du parti radical pour avoir osé se mettre ainsi en pleine révolte. Il faut aussi que sa résolution fut bien arrêtée, pour que l'intervention de Chesnelong et surtout celle de Lucien Brun2 ne lui aient point fait lâcher prise. En réalité, et sans préjudice des hommages dus à l'éloquence des orateurs de notre bord, le principal donneur de la campagne et le succès de la bataille reviennent à MM. Jules Simon et Dufaure. Peut-être était-il si nécessaire que nos amis défendissent le jury mixte et la collation des grades. Je ne dis pas non. Ils le devaient à la mémoire de l'évêque d'Orléans3, ils le devaient à leurs propres votes. J'en tombe d'accord. Cependant s'il n'y avait pas eu au Sénat un habile homme, nommé Jules Simon pour jeter à l'eau le jury mixte avec la collation des grades, pour alléger ainsi le bâtiment, pour donner cette satisfaction à une foule de bons esprits et de fort braves gens qui n'étaient point là-dessus de l'avis de Mgr Dupanloup, l'article 7 eût passé comme une lettre à la poste. Il me semble, cher ami, qu'en voyant manœuvrer Jules Simon, vous deviez vous reporter par le souvenir à vos luttes de 1850. Entre vos procédés et les siens, bien des analogies me frappent. Il vous a fallu, comme à lui, la connaissance parfaite du terrain et des hommes, le sens exact du possible et de l'impossible, des tempéraments nécessaires et des concessions inévitables pour assurer le triomphe d'une juste cause, triomphe que tout autre façon d'agir eût changé en défaite. Au grand scandale des imbéciles vous fûtes obligé aussi de jeter à l'eau le jury mixte et la collation des grades, c'est-à-dire plusieurs perfectionnements de détails et quelques avantages accessoires, en un mot de sacrifier le mieux pour sauver le bien, en dépit des Chesnelong et des Lucien Brun de votre temps qui voulaient tout avoir et auraient tout perdu. Pour ce qui est du vote du Sénat, il est bien sûr qu'il n'empêchera rien, mais son grand mérite sera de contraindre nos adversaires à recourir au pur arbitraire, à la violence, à la tyrannie proprement dite et de provoquer peut-être ainsi une réaction favorable aux conservateurs lors des prochaines élections. Enfin, cher ami, tout ce qui se passe vous venge, plus que vous ne voudriez assurément, des injustices odieuses qui vous poursuivent depuis trente ans, et aux fureurs des radicaux contre votre œuvre de 1850, aux difficultés qu'ils rencontrent pour l'anéantir, on peut juger de son excellence, mesurer ses progrès et apprécier les incomparables services qu'elle a rendus.

Sur ce, je vous embrasse tendrement.

A[rthur] de C[umont].

1Emilie-Marie-Charlotte de Caradeuc, née de Martel (1801-1882), belle-mère d'Alfred de Falloux.

2Brun, Henry, Louis, Lucien (1822-1898), avocat et homme politique. Collaborateur de La Décentralisation de Lyon et de La revue catholique des institutions et du droit, il y défendit une fidélité inconditionnelle au comte de Chambord et à l'ultramontanisme. Élu en 1871 dans l'Ain, il fut l'un des quatre députés que le comte de Chambord avait désigné pour être les interprètes de sa politique. Élu sénateur inamovible en 1877, Lucien Brun fut, en 1875, l'un des fondateurs de la faculté libre de droit de Lyon.

3Mgr Dupanloup.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «28 mars 1880», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1880,mis à jour le : 03/02/2016