CECI n'est pas EXECUTE 21 janvier 1881

1881 |

21 janvier 1881

Alfred de Falloux à l'abbé Couvreux

21 janvier 1881

Cher Monsieur l’abbé,

Je suis bien touché de votre souvenir dans un si cruel moment ; c’est une grande preuve d’amitié mais vous savez que je la mérite du moins par un vrai et inaltérable attachement.

Les grandes consolations religieuses empêchent la douleur de prendre le caractère du désespoir, mais elle n’en reste pour cela ni moins profonde ni moins durable. Vos amis s’unissent à elle sans avoir l’espoir de l’effacer.

Je souhaite bien ardemment que vous puissiez rentrer promptement à Rochecotte ; c’est là le vrai centre et désormais le plus grand intérêt de votre vie. Je souhaite ce retour pour vous ; je le souhaite aussi pour moi, puisque c’est là que je pourrai vous revoir bientôt. Loyde1 sait, comme moi, qu’elle vous doit ses prières, ne fut-ce comme dette de reconnaissance et vous y pouvez compter comme sur tous nos sentiments absolument dévoués, absolument amis.

Falloux

 

1Loyde de Falloux (1842-1881), fille unique des Falloux. Atteinte de nanisme, elle était de santé fragile.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «21 janvier 1881», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1881,mis à jour le : 06/12/2018