CECI n'est pas EXECUTE 28 avril 1885

1885 |

28 avril 1885

Albert de Rességuier à Alfred de Falloux

Paris, 28 avril 1885

Cher ami, vous ne m’avez pas, cette fois, envoyé chez l’abbé Lagrange1. Mais vous m’avez fait relire tout le gros volume de Monsieur de Pène car la lettre à Albert de Mun n’est pas, comme vous l’indiquez à la page de 262, mais reléguée dans une note à la page 562.

Je vous écris à la hâte, pendant que M. Jardry2 copie la lettre en question, et au moment d’aller faire aux environs de Paris une course qui se se rapporte au mariage Lareinty-Sabran3. Le père4 de la jeune fille me paraît tout à fait fou, dans le sens le plus médical du mot. Il annonce tous les deux jours son consentement et, dans l’intervalle, il envoie un télégramme pour y mettre de nouvelles conditions plus ridicules les unes que les autres.

Renvoyez-nous les quatre copies des quatre lettres que nous vous avons envoyées, avec votre décision sur leur publication partielle ou in extenso, dans le texte, ou à la suite de l’article. Nous n’en sommes pas encore à l’article Dupanloup, mais nous y arrivons bientôt. Nous achevons Dix années d’agriculture. J’ai vu hier, la princesse Radziwill et sa fille5. Le prince Antoine6 et le comte Potocki7 ne sont pas encore à Paris. Madame de Castellane s’y annonce pour ce soir, mardi ou demain mercredi. La princesse Radziwill vous réclame instamment vers le 15 mai au plus tard. Elle aimerait mieux beaucoup plus tôt et moi aussi, bien entendu. J’ai été hier entendre Émile Ollivier8 sur le concordat, ou plutôt sur l’ultramontanisme et le gallicanisme à propos du concordat.

Rien de neuf, rien de brillant, rien de choquant non plus. C’était un médiocre cours d’histoire. Notre petit Albert9 fera sa première communion à la Madeleine10, jeudi prochain (après-demain) je le recommande à vos prières et je vous recommande aux siennes. Mille millions de tendresses.

Albert

1François Lagrange (1827-1895), secrétaire de Mgr Dupanloup; il était depuis 1860 vicaire général d'Orléans. Il sera nommé chanoine titulaire de Paris en 1880, puis évêque de Chartres en 1889. Il publiera une importante biographie de Mgr Dupanloup, Vie de Mgr Dupanloup, évêque d'Orléans, 3 vol., Paris, 1883-1884.

2Secrétaire de Falloux.

3Sabran-Pontévés, Louise (1864-1914), elle épousa, le 10 juin 1885, Jules Jean Marie Baillardel de Lareinty (1852-1900). Conseiller général du canton de Blain (Loire-Atlantique), il sera député de l’arrondissement de Saint-Nazaire de 1887 à 1893.

4Elzéar Charles Antoine de Sabran-Pontévés, duc de Sabran (1840-1894).

5Elisabeth Radziwill (1861-1950).

6Frédéric-Guillaume-Antoie, prince Radziwill (1833-1904), militaire prussien, marié avec Marie de Castellane en 1860.

7Potocki, Alfred (1822-1889), comte. Aristocrate autrichien, monarchiste, il fut Premier ministre. Son fils Roman (1851-1915) devint, le 16 juin 1885, l’époux d’Elisabeth Radziwill (1861-1950), fille de la princesse Radziwill, petite-fille de Pauline de Castellane.

8Émile Ollivier (1825-1913), homme politique. Fils d’un Carbonaro républicain, il fut nommé par le gouvernement provisoire préfet de Marseille, le 27 février 1848; il avait alors 22 ans. Il se fit élire en 1857 au Corps Législatif. Républicain, il était néanmoins dépourvu de tout sectarisme. Il accueillit avec faveur l’orientation du régime vers le libéralisme, approuvant notamment le décret du 24 novembre 1860. Réélu en 1863, il fut appelé par l’Empereur pour diriger le gouvernement du 2 janvier 1870 .Exilé en Italie jusqu'en 1873, battu dans le Var en 1876 et en 1877, il consacra le reste de sa vie à la rédaction des dix-sept volumes de son Empire libéral. Il avait été élu à l'Académie française le 7 avril 1870.

9Albert Benoist d’Azy (1873-1897).

10Église parisienne.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «28 avril 1885», correspondance-falloux [En ligne], BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, Troisième République, 1885, CORRESPONDANCES,mis à jour le : 03/11/2020