CECI n'est pas EXECUTE 31 octobre 1840

Année 1840 |

31 octobre 1840

Baron de Damas à Alfred de Falloux

Hautefort1, 31 octobre 1840

Si je disais que j'ai trouvé dans votre livre2 tout ce que je voudrais qui y fut, je vous tromperais; si je disais que vous êtes toujours demeuré à la hauteur d'un sujet si important je vous tromperais encore. Vous avez parlé du procès de Louis XVI à peu prés comme les mémoires du temps; l'émigration de tant de Français passe comme inaperçue. Ces deux grands faits pourtant ne résultent pas d'un accident ordinaire; considéré d'un point de vue purement politique on peut y reconnaître une double faute: si la mort de Louis XVI n'est pas celle d'un martyr on peut penser qu'elle était inutile, et si l'émigration n'était pour la noblesse qu'un simple abandon de ses droits, c'était une faute. Mais si toute chair ayant corrompu sa voie, Louis XVI et la noblesse étant par suite d'erreurs plus anciennes placés dans l'impossibilité de remplir leurs devoirs, n'était-ce pas une sainte et grande expiation de mourir sur l'échafaud dans les combats et par la misère. Si les fautes et les vertus des pères influent sur le sort des enfants, doit-on penser que tant de généreux sacrifices ne porteront pas d'heureux fruits pour ceux qui viendront après nous.

Notes

1Propriété du baron de Damas, le château de Hautefort est situé en Dordogne.
2Falloux venait de faire paraître Louis XVI, Paris, Delloye, 1840, 524 p.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «31 octobre 1840», correspondance-falloux [En ligne], Année 1840, Monarchie de Juillet, Années 1837-1848, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES,mis à jour le : 25/03/2013