CECI n'est pas EXECUTE 7 juillet 1865

Année 1865 |

7 juillet 1865

Théophile Foisset à Prieur

7 juillet 1865

Prieur,

J'ai sous les yeux ce qu'on est convenu d'appeler les mémoires du Père Lacordaire (l'écrit qu'il a dicté à son lit de mort) et j'en extrais ce qui suit : « après avoir prêché à Metz pendant tout l'hiver de 1838, je viens à Paris. La je m'ouvris plus ou moins à ceux qui m’aimaient. Nulle part je ne rencontrais d'adhésion. Madame Swetchine me laissait faire plutôt qu'elle ne me soutenait. Les autres ne voyaient dans mon projet qu’une pure chimère ». Je crois donc être demeuré dans la vérité en m'exprimant comme je le fais.

Une fois la résolution prise Madame Swetchine m’a naturellement souhaité le succès et a fait de son mieux pour que la chose réussit. Mais en 1838, elle se bornait à laisser faire. Nous au contraire, nous étions passionnément opposés aux dessins de notre ami, qui nous semblait insensé. Toutes les fois que j'y repense je ne puis assez admirer que Lacordaire ait passé outre.

Je maintiens le titre tel qu'il est. Le nom du père Prusson est indispensable. Sur la couverture du numéro, vous pourrez vous borner à mettre : « Un religieux dominicain ». L’épreuve corrigée partira d'ici dimanche et parviendra au bureau lundi 18. Je rentre à Dijon le 12 ; soyez assez bon pour vouloir bien en prendre note. J'enverrai très prochainement un article de pure littérateur à propos de la troisième édition de L'histoire de la littérature française de Nizard1.

J'aurais été bien aise de savoir qui rendra hommage à la mémoire de l'abbé Thérèse dans le numéro prochain.

A vous profondément.

Foisset

1Désiré Nizard, Histoire de la littérature française, Librairie Firmin Didot Frères, Paris, 4 volumes (1844-1861).


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «7 juillet 1865», correspondance-falloux [En ligne], Second Empire, Année 1852-1870, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Année 1865,mis à jour le : 19/10/2021