CECI n'est pas EXECUTE 9 août 1882

1882 |

9 août 1882

Louis Besson à Alfred de Falloux

Baumes les Dames (Doubs), 9 août 1882

Monsieur le comte

J'ai apporté en vacances dans ma ville natale, les deux volumes1 que vous avez eu l'obligeance de m'envoyer et dont je ne vous ai pas remercié encore. Ils font ici mes délices, ils me reportent à des jours où il n'y avait guère qu'un cœur pour vous aimer et une âme pour vous louer et vous bénir. Qui nous rendra notre république si peu républicaine de 1849 ? Qui nous gardera la loi de 1850 ? Qui recommencera l'expédition de Rome ?

Vous avez survécu à presque tous ceux qui vous ont aidé dans cette glorieuse tâche, l'honneur immense de la France et de votre siècle. L'esprit si juste et si politique dont votre loi est empreinte et qu'on retrouve dans vos discours, redeviendra-t-il l'esprit du gouvernement français ? Pourquoi ne vous dirais-je qu'il est encore celui de presque tout l'épiscopat ? Je parlerai plus juste si je disais que cet esprit est redevenu tel, à peu d'exceptions prés, et qu'en 1882 nous sommes bien prés d'être unanimes dans des questions qui nous ont divisés de 1852 à 1879.

Il m'a paru que la vie du Cardinal Mathieu2 pourrait avoir quelque intérêt pour vous. J'ai pris la liberté de vous l'adresser il y a quelques jours vous priant d'agréer, avec l'hommage de ce livre, les vœux que je forme pour que Dieu conserve à la France et à l’Église une plume qui les a si noblement servies et si religieusement défendues.

Veuillez agréer M. le comte l'expression de mes respects les plus affectueux et les plus dévoués. Votre très humble et bien obéissant serviteur.

Mgr Besson

Notes

1A. de Falloux, Discours et mélanges,
2Mgr Besson venait de publier Vie de son Éminence Monseigneur le cardinal Mathieu, Paris, Bray et Retaux, 2 vol., 1882.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «9 août 1882», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, 1882, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES,mis à jour le : 07/04/2013