CECI n'est pas EXECUTE 19 juin 1870

Année 1870 |

19 juin 1870

Emile Segris à Alfred de Falloux

Paris 19 juin 1870

Monsieur le comte,

Je reçois à l'instant la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire dans l'intérêt de Monsieur Ludovic Chailloux1. Vous pouvez compter sur mes démarches personnelles les plus empressés et les plus insistantes pour faire <mot illisible> prochainement en France et dans des conditions qui puissent répondre à ses désirs l'ancien secrétaire de M. Berryer. Il me sera très doux de penser qu'en faisant ainsi, j'agirai suivant les sentiments de cet homme illustre qui a bien voulu me témoigner une grande bienveillance et suivant les désirs d'un compatriote éminent auquel je serai toujours heureux de pouvoir être agréable.

Veuillez agréer, Monsieur le comte, l'expression de mes sentiments de haute considération.

Émile Segris2

Notes

1Ancien secrétaire de P.-A. Berryer.
2Émile Segris est alors ministre des Finances dans le gouvernement d'E. Ollivier.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «19 juin 1870», correspondance-falloux [En ligne], BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Second Empire, Année 1852-1870, Année 1870,mis à jour le : 05/04/2013