CECI n'est pas EXECUTE 17 mai 1880

1880 |

17 mai 1880

Alfred de Falloux à Armand de Mackau

Paris, le 17 mai 1880,

Mon cher Armand,

Je suis entièrement touché du bon souvenir de l'abbé Houssaye1 et très malheureux de ne l'avoir pas revu. Je serai demain très exactement à la Madeleine priant pour lui parce que c'est un tribut que les saints mêmes ont réclamé, mais lui demandant aussi avec confiance de me garder près de Dieu les sentiments amis qu'il voulait bien m'accorder sur la terre. Je conçois bien votre douleur à tous et j'irai certainement vous le répéter d'ici à peu de jours.

Falloux

Notes

1Houssaye, Michel (1834-1880), prêtre et historien. Collaborateur régulier du Correspondant, l'abbé venait de mourir.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «17 mai 1880», correspondance-falloux [En ligne], BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Troisième République, 1880,mis à jour le : 07/04/2013