CECI n'est pas EXECUTE 19 décembre 1880

1880 |

19 décembre 1880

Alfred de Falloux à Armand de Mackau

19 décembre 1880

Mon cher Armand,

La douceur de la saison me donnait à espérer que je pourrais ne pas manquer une journée dont je me faisais une grande fête. Mais me voici arrêté du côté que je redoutais le moins ; Loyde, toujours très délicate, n'est jamais malade et elle était la première à me presser de partir après le premier de l'an, lorsqu'elle s'est vue atteinte d'une pleurésie. La maladie est aussi légère qu'elle puisse être ; cependant, plusieurs vésicatoires successifs seront nécessaires et les médecins, quoique très rassurants, affirment que leurs soins ne dureront pas moins d'un mois.

Vous comprendrez mieux que personne, mes chers amis, qu'il m'est impossible de m'éloigner durant cette période et vous ne mettrez pas en doute mon profond regret. Je prie Anne1 de me permettre de déposer sur son bureau un très modeste souvenir qui aura pour mission de lui rappeler qu'elle sera attendue, ce printemps, au Bourg d'Iré, qui désire vivement faire une simple connaissance avec le vicomte Reille2 ; peut-être, pour mon compte, pourrais-je le devancer à Paris et je n'y manquerai pas, si je le puis. Mais Loyde ne pourra, en aucuns cas, quitter sa grand'mère3 et je lui donne l'espérance, à vous voir, tous les quatre, pour la dédommager du vif chagrin qu'elle me cause à cette heure et qu'elle ressent très sincèrement. Faites-nous aussi une part dans vos prières et crois bien, mon cher Armand, malgré le guignon qui me poursuit si persévéramment, à mon très tendre et très inaltérable attachement.

Falloux

Notes

1Marie-Anne Félixine de Mackau (1860-1891), fille d'Armand de Mackau et nièce d'A. de Falloux.
2Reille, Gustave (1818-1895), officier de marine et homme politique. Élu au Corps législatif de 1853 à 1870, il siégea constamment avec les députés de la majorité dynastique jusqu'au scrutin de mai 1869 puis rejoignit le centre droit. Depuis la chute de l'Empire, il était entré dans la vie privée.  
3Madame de Caradeuc, la belle-mère d'A. de Falloux.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «19 décembre 1880», correspondance-falloux [En ligne], BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Troisième République, 1880,mis à jour le : 08/04/2013