CECI n'est pas EXECUTE 20 septembre 1870

1870 |

20 septembre 1870

Pauline de Castellane à Alfred de Falloux

Mardi 20 septembre 1870

Le fréquent manque absolu de poste, et son irrégularité plus fréquente encore, me décident à vous adresser par un express le message que les hommes actuellement réunis à Tours ont prié Antoine ou moi de vous transmettre.  Un grand comité pour les élections générales s'y forme, vous y êtes instamment, impérieusement réclamé. Déjà Janicot1 qui est installé, lui aussi à Tours et d'autres amis, Lavedan, etc, y ont mandé de Châteauvieux2, Paul Andral et d'ici Bertou qui, par conséquent est parti instamment pour Tours. C'est un effort suprême à tenter. Il faut le tenter. Au revoir donc cher, cher Monsieur. La chambre la plus silencieuse de cette maison-ci, devenue si silencieuse, vous attend !

Chères femmes, comme je vous embrasse. Madeleine3 et sa mère4 qui vient de nous arriver en font autant.
Pauline

Je renvoie ce billet pour vous accuser réception du vôtre à Bertou, daté du 18. Rien de ma fille5 depuis la date du 12 et par conséquent pas de son mari depuis le 8....Je joins ici nous journaux reçus aujourd'hui.


Notes

1Janicot, Gustave (1830-1910), journaliste légitimiste. Secrétaire de Genoude puis de Lourdoueix, rédacteur à la Gazette de France dont il prit la direction du bulletin en 1861.
2Résidence de Paul Andral, dans le Loir-et-Cher.
3Madeleine de Castellane (1847-1934), née Leclerc de Juigné ; elle était, depuis le 3 avril 1866, l'épouse d'Antoine de Castellane.
4Le Clerc de Juigné, Charlotte (1825-1897), épouse du marquis Charles Leclerc de Juigné (1825-1886).
5Marie Radziwill, née de Castellane.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «20 septembre 1870», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, 1870, CORRESPONDANCES, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES,mis à jour le : 18/12/2012