CECI n'est pas EXECUTE Décembre 1872

1872 |

Décembre 1872

Paris, Lundi [décembre 1872]

Monsieur,

Ayant appris que vous étiez de passage à Paris, je me suis présenté avant-hier, rue de Lille, à l'Hôtel des Ambassadeurs. On m'a appris que vous étiez parti de la veille. J'aurais été heureux de vous trouver pour vous remercier de vive voix de la trop aimable lettre que vous avez bien voulu m'écrire le 21 décembre dernier. J'aurais voulu aussi, après réflexion, me repentir un peu sur le compte d'une personne qui a inspiré des amitiés aussi nobles et aussi hautes que Madame Swetchine. Je crains en effet de l'avoir mal jugée pour l'avoir trop regardée à travers la société cosmopolite que j'ai cotoyée à Paris entre la guerre d'Italie et la guerre de 1870.

Veuillez recevoir, Monsieur, avec l'expression du vif désir que j'aurais eu de faire votre connaissance de plus près, celle d'une admiration qui est déjà ancienne pour vos grandes qualités d'esprit et de caractère.

J.J. Weiss   


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «Décembre 1872», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1872,mis à jour le : 07/07/2014