CECI n'est pas EXECUTE 11 décembre 1874

1874 |

11 décembre 1874

Bourg d'Iré, 11 décembre 1874

Cher Seigneur,

Vous avez dû recevoir hier mes trois Étoile1 que je croyais dans vos mains depuis longtemps par l'entremise de l'abbé Lagrange2. La guerre continue sur le terrain théologique, comme vous pouvez le voir dans L'Univers, et dés lors, je ne m'en mêle plus, vous laissant juge en ce qui touche votre propre intervention que je souhaite toujours, mais sur laquelle je n'insiste jamais, par respect pour vos plus grands combats.

Puisque l'abbé Morel, cité par l'abbé Bourquard3, m'obligeait à prononcer son nom, me voilà, bon gré mal gré, introduit dans cette polémique. Je crois donc que vous feriez bien de lire sa brochure audacieusement intitulée : Les suites de la Roche en Brenil4. Elle a paru, il y a deux mois à peine et Douniol5 vous la procurera en un clin d’œil. Il n'y tient aucun compte de vos démentis ni des miens, ni du récit de l'abbé Lagrange, ni de qui que ce soit, et nous sommes maintenus comme secrétaires fondateurs de secte, avec parallèle complet entre nous et les jansénistes.

Albert [de Rességuier] a dû vous montrer hier une longue lettre de moi à votre intention sur l'abbé Fèvre6. J'appelle de nouveau là-dessus votre plus sérieuse méditation.

Mille pardons de tous ces abbés-là, cher Seigneur !

Votre plus respectueusement ami.

Alfred

1L'Etoile, journal légitimiste.

2François Lagrange (1827-1895), secrétaire de Mgr Dupanloup; vicaire général d'Orléans en 1860, chanoine titulaire de Paris en 1880, évêque de Chartres en 1889. Il venait de publier une importante biographie de Mgr Dupanloup, Vie de Mgr Dupanloup, évêque d'Orléans, 3 vol., Paris, 1883-1884.

3Laurent Casimir Bourquard ( 1820- 1900). ordonné prêtre en 1843, il devint professeur de philosophie à Besançon avant d'obtenir la chaire de philosophie à l'Université catholique d'Angers, dés son ouverture, en 1879. C'était un proche de Mgr Freppel qui le nomma chanoine d'Angers.

4Jules Morel, La suite de l'inscription de la Roche-en-Brenil, ou preuves de l'existence de l'organisation du parti catholico-libéral en France, V. Palmé, 1874.

5Editeur parisien.

6Fèvre, Justin (1829-1907) curé, prélat de la Maison du pape en 1863, vicaire général de l'évêque d'Amiens, Mgr Jacquenet, de 1881 à 1884, publiciste, il se distingua par ses attaques contre les catholiques libéraux.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «11 décembre 1874», correspondance-falloux [En ligne], CORRESPONDANCES, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, Troisième République, 1874,mis à jour le : 30/11/2014