CECI n'est pas EXECUTE 9 mars 1868

Année 1868 |

9 mars 1868

Paris, le 9 mars 1868

Très cher comte,

Hier, nous avons très vivement regretté votre absence. MM. de Corcelle et Vitet1 vous auraient peut être fait partager la confiance qu'ils ont rapporté de leur entretien2 avec les délégués de M. le garde des Sceaux3 et du comité des inspecteurs des édifices religieux. M. Paul Dubois4 porteur d'une lettre pour Mgr l'évêque de Nantes5 va tâcher de faire agréer à sa grandeur l'emplacement très convenable mis à notre disposition, puis s'occupera, sans délai d'un nouveau plan. L'Académie et vos amis ne vous attireront ils pas bientôt ici ?

Agreez, je vous en prie pour Madame la comtesse de Falloux et pour vous même la nouvelle et sincère expression de tous les sentiments que je vous ai voués.

Changarnier

1Vitet, Louis-Ludovic (1802-1873). Ancien élève de l’École Normale Supérieure, il collabora au Globe et publia divers ouvrages. Élu député de Bolbec (1834), il devint vice-président du Conseil d’État. Le 8 mai 1845, il entra à l’Académie française. Député à la Législative, il siégea avec la droite monarchiste. Il se retira dans la vie privée après le coup d’État. En 1871, il se fit élire à l’Assemblée Nationale. Il publia plusieurs ouvrages dont, De l’état actuel du christianisme en France, en 1867.

2Ces entretiens portaient sur le projet de cénotaphe du général Lamoricière. Voir note ci-dessous.

3Pierre-Jules Baroche (1802-1870), avocat et homme politique ; élu député de Rochefort en 1847, il s’opposa à la politique conservatrice de Guizot. Rallié à la Seconde République, il se fait élire à la Constituante et à la Législative où il devient un membre influent du Parti de l’Ordre. Ministre de l'Intérieur (15 mai 1850), puis des Affaires étrangères (10 avril 1851). Ayant applaudi favorablement le coup d'État, il fut chargé d’établir les lois organiques du nouveau régime. Il devint président du Conseil, puis fut ministre de la Justice et des Cultes de 1863 jusqu’au 17 juillet 1869, date de sa démission.

4Dubois, Paul (1829-1905), sculpteur et peintre français. S'inspirant du tombeau des Médicis, il réalisa le cénotaphe du général Lamoricière érigé en la cathédrale de Nantes qui sera son œuvre majeure.

5Jacquemet, Antoine-Mathieu-Alexandre (1803-1869), évêque de Nantes depuis 1849, il fut nommé assistant au trône pontifical le 28 janvier 1862. Gallican, il était de tempérament modéré. Il avait accepté de patronner, aux cotés de Dupanloup et de Guibert (évêque de Tours) LAmi de la Religion.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «9 mars 1868», correspondance-falloux [En ligne], Second Empire, Année 1852-1870, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Année 1868,mis à jour le : 21/11/2015