CECI n'est pas EXECUTE 20 février 1881

1881 |

20 février 1881

Alfred de Falloux à l'abbé Couvreux

Le 20 février 1881

Cher Monsieur l’abbé,

J’attends avec bien de la patience votre prochain bulletin car le souvenir d’Annecy est aussi présent qu’à vous et justifie trop l’inquiétude !

Pour moi, j’ai toujours le larynx brisé et un peu de fièvre. Je ne puis donc songer à bouger ni dans un sens ni dans l’autre, avant une amélioration plus marquée.

Madame de Castellane a dû recevoir hier ma réponse à une de ses questions.

Si nous vivions dans un autre temps, il y aurait bien des choses à dire sur la fournée épiscopale. Mais, à cette heure-ci nous devons la trouver inespérée et conserver toutes nos espérances pour l’abbé Bernard1.

À vous bien tristement bien finalement.

1Bernard Eugène (1833-1893).



Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «20 février 1881», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1881,mis à jour le : 04/12/2018