CECI n'est pas EXECUTE 30 janvier 1878

1878 |

30 janvier 1878

Alfred de Falloux à Jules de Bertou

30 janvier 1878

Cher ami, j’ai été bien vivement touché de votre visite à Tours. Ernest ne l’a pas été moins vivement, et je vous aurais remercié en son nom comme au mien dès hier si M. de Bennetot1 n’avait été clore la chasse au loin. Maintenant j’ai bien hâte d’avoir par vous la certitude que votre charité ne vous a pas coûté trop cher et ne retardera pas d’un seul jour votre arrivée au Bourg d’Iré. Si vous pouvez nous avertir quelques jours d’avance, nous chaufferons votre chambre. Souvenez-vous aussi que le chemin de fer va maintenant jusqu’à Noyant2 ; mais examinez bien si le train que vous choisirez ne vous fera pas trop attendre à Segré. Dans ce cas, nous vous enverrions chercher à la gare de Segré au lieu de celle de Noyant.

Monsieur de Bonnetot3 se charge de répondre à Monsieur de la Haye4 de la bonne encre. Je n’avais pas encore commencé la duchesse de Doudeauville quand je l’ai imputée à Lambel5. Maintenant je n’ai plus aucun doute : le volume est de la duchesse de Chevreuse6 aidée d’un P. jésuite ; Et vous-même ne diriez maintenant le contraire que je ne vous croirais nullement. Si elle vous avait consulté, au lieu du R. Père, son livre eut été aisément un chef-d’œuvre.

Je suis bien sûr que vous n’avez pas laissé M. de Kerdrel douter de ma reconnaissance. Cependant je la lui aurais écrite si je n’avais craint d’ennuyer de nouveau par l’obligation de me répondre. Mais j’irai le voir très certainement à Tours à la première visite de Rochecotte. Au revoir ! Au revoir !

Alfred

 

Henry Bouin n’a pas manqué d’écrire à son frère sa joie de votre visite et votre cadeau.

1Joseph de Bennetot, secrétaire de Falloux.

2Noyant-la-Gravoyère (Maine-et-Loire).

3Joseph de Benetot, secrétaire de Falloux.

4Amédée Joseph Augustin de Bernabé de La Haye (1806-1880).

5Lambel, Alexandre de (1814-1903), grand propriétaire lorrain, ce proche d'A. de Melun a contribué, à ses côtés, au développement des œuvres du catholicisme social, à Paris notamment, où dés 1838 il avait fondé le Patronage de Saint-Jean.

6Julie Valentine de Contades, duchesse de Chevreuse (1824-1900), veuve d'Honoré d'Allbert de Luynes, duc de Chevreuse (1823-1854).


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «30 janvier 1878», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1878,mis à jour le : 12/02/2019