CECI n'est pas EXECUTE 30 décembre 1882

1882 |

30 décembre 1882

Charles-Albert Costa de Beauregard à Alfred de Falloux

Paris, 7 rue Marignanne, 30 décembre 1882

Monsieur le comte,

En faisant mon examen de conscience pour 83, qui s’achève, je trouve, parmi les plus heureux souvenirs, celui des quelques jours passés auprès de. Avant que l’année finisse permettez-moi dont de vous remercier encore. J’ai plus à cœur de vous parler du passé que de l’avenir. Tous attristent au contact d’une nouvelle série d’inconnu à dégager. L’espérance même de faire à mesure que le monde vieillit pour les seins, la résignation supplie aux pénibles vertus ; mais hélas ! J’ai bien peur de n’être encore l’année prochaine qu’un enfant des ténèbres. J’en veux au Bon Dieu de laisser le monde marcher les pieds au plafond. Je ne comprends pas qui permette à Monsieur Freppel de faire des harangues comme celle de l’autre jour, ni qu’il est créé Madame de Lamoricière1 assez scandalisable pour s’être scandalisé de la visite que nous lui avons ou Chillon2 pendant qu’on enterrait le roi. Je ne savais en vérité, la digne femme ni aussi bien pensante ni aussi mal disante. Il devient de plus en plus à la mode de laisser les ennemis bien tranquilles et de fusiller ses amis. De vraies étrennes à envoyer maintenant entre intimes serait une plaque de blindage ou une carapace de rhinocéros. Vous comprendrez qu’avec ces dispositions philanthropiques je vois peu de monde. Pourtant j’ai été reçu l’autre jour par Monsieur le comte de Paris. Monsieur le comte de Paris est bien l’homme dont vous m’avez fait le portrait, sage, prudent raisonnable mais sans le moindre diable au corps. Je lui ai demandé des ordres, il ne m’a donné que des conseils.

Pardonnez-moi ce bavardage, Monsieur le comte il n’est, pour moi qu’un prétexte à vous redire au commencement de cette nouvelle année, les sentiments de respect et de profond attachement que je vous ai voués.

Costa

1Madame de Lamoricière, veuve du célèbre général est originaire du Louroux-Béconnais, une commune du Maine-et-Loire.

2Château appartenant aux Lamoricière, situé au Louroux-Béconnais, commune angevine proche du Bourg d'Iré.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «30 décembre 1882», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1882,mis à jour le : 16/06/2021