CECI n'est pas EXECUTE 27 septembre 1881

1881 |

27 septembre 1881

Mgr Regault à Alfred de Falloux

Chartres, le 27 septembre 1881

Monsieur le Comte,

Monsieur le Président Vassord qui vous est connu, m'a appris hier que vous aviez perdu votre bien aimée fille1. Je l'avais vue lorsque vous m'avez fait l'honneur de m'inviter à dîner à votre château et son souvenir ne s'était pas effacé de mon esprit. A cette peine si sensible est venue se joindre celle de voir la loi sur le libre enseignement que vous aviez élaborée avec tant de soins et de sagesse, déchirée pièce à pièce. Ce que vous aviez fait, l'éminent Monseigneur Dupanloup l'avait couronné par l'inauguration de l'Université catholique libre. Qui n'a pas admiré alors les combats qu'il  livrés pour une si belle cause ! Je m'associe bien sincèrement, Monsieur le Comte, à tous vos regrets. Je prie à la sainte messe pour Mademoiselle votre fille pour vous et tous les vôtres. En vous offrant l'hommage de ma très haute estime, vous me permettez, Monsieur le Comte de me dire votre tout dévoué et affectionné en notre seigneur.

L. Eugène év. de Chartres  

Notes

1Loyde de Falloux était morte le 2 juin 1881, à l'âge de 39 ans.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «27 septembre 1881», correspondance-falloux [En ligne], BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Troisième République, 1881,mis à jour le : 07/04/2013