CECI n'est pas EXECUTE 30 septembre 1859

Année 1859 |

30 septembre 1859

Charles Eynard-Eynard à Alfred de Falloux

 Beaulieu, Rolle, Vaud (Suisse), 30 septembre 1859

Mon cher ami, j'éprouve une peine en vous écrivant, en vous prenant de votre temps et de vos yeux, mais il y a urgence. Je n'ai point reçu l'article du Correspondant que votre chère lettre m'a lancé et je viens solliciter de vous un nouvel envoi ou un renouvellement d'ordre d'envoi si le premier n'a pas eu lieu.

Que je me réjouis de vous lire, dès à présent et au mois de novembre, et de vous lire sur un sujet si intéressant et si digne d'exercer votre plume ! C'est chez cette excellente Madame Swetchine que je vous ai vue et que je vous vois encore, nonobstant et les années et notre relation plus intime. C'est dans vos pages que je la retrouverait elle-même qui fut si bonne et si bienveillant pour moi. Croyez que vous serez lu avec attention et avec soin et que ma reconnaissance nous fera pas défaut, bien cher ami, dussé-je exercer votre patience et votre charité par quelque odieuse critique comme par le passé.

Quant à Madame de Krüdener1, elle vous appartient, vous pouvez la traiter comme votre chose, et je comprends d'avance tout ce que cette vie d'éclat et de bruit peut fournir de contrastes et de comparaison avantageuse à celle si humblement et soigneusement cachée de Madame Swetchine. Vous en aurez tiré le meilleur parti, j'en suis sûr.

J'espère avec vous un jour de réunion où et quand Dieu le permettra. Je ferai mon possible pour le hâter, car je vous aime chèrement.

Votre tout dévoué

Ch. Eynard Eynard2.

1Krüdener, Juliane Beate Barbara von, née von Vietinghoff (1764-1824), femme de lettre, russe d'origine et d'expression française, elle avait eu une correspondance avec Mme Swetchine publiée en partie dans le livre publiée par Falloux, Lettres de Madame Swetchine, Paris, Didier, 1862. Ch. Eynard avait par ailleurs écrit une Vie de Madame de Krudener, Paris, Cherbuliez, 1849,

2Charles François Eynard-Eynard (1808-1876), historien suisse, un des fondateur de la Société d'histoire de Suisse Romane, il est l'auteur d'un ouvrage sur la Réforme en Italie (Lucques et les Burlamachi, 1848) et de plusieurs biographies dont celle de Mme Krüdener, une amie proche de la comtesse d'Edling et de Mme Swetchine.   


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «30 septembre 1859», correspondance-falloux [En ligne], Année 1852-1870, Second Empire, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, Année 1859,mis à jour le : 20/11/2016