CECI n'est pas EXECUTE 3 mai 1879

1879 |

3 mai 1879

Alfred de Falloux à Jules de Bertou

3 mai 1879

Cher ami,

Mon rhume s’en va lentement, mais assez cependant pour que je forme le projet d’une courte excursion à Paris. On m’écrit qu’il n’y aura point de scrutin à l’académie avant l’hiver prochain, je renonce donc à les attendre et je vais profiter du mieux persistant de Madame de Caradeuc pour dire adieu aux Pérignon1 qui vont regagner le midi sans passer par l’Anjou. Dans ce projet, je passerai le samedi à Angers pour expédier de l’argent à mon frère et je continuerai ensuite ma route sur Paris. En tout cas, vous serez de nouveau averti.

Veuillot se déchargeant sur Montalembert prouve une fois de plus à quel point il a raison de compter sur l’imbécillité de ses lecteurs qui ont lu non pas une fois mais 100 fois la même idée dans LUnivers. Quand vous verrez Jules André2, veuillez le remercier de m’avoir envoyé le Supplément littéraire en y marquant mon petit coup de griffe ; c’est bien anodin pour ce lieu là, je me demande quel motif les a portés à faire connaître le livre dans leur revue, quand ils n’en ont jamais parlé dans leur journal. Quelle version faites-vous là-dessus ?

Amédée3 n’est jamais au Pin4 sans de fréquents promenades à Angers ; si vous le rencontrez ou si vous lui écrivez, priez-le, quand il voisine avec M. de Boissard, de lui répéter ma condoléance5 et de vous donner, pour me les transmettre, tous les détails possibles sur cette malheureuse famille. Cumont ne va-t-il pas briguer l’héritage au conseil général ?

Les blés sont consternés de la persistance du mauvais temps et les foins ne le sont guère moi, car les gelées nocturnes font beaucoup de mal. Comme si ce n’était pas assez je ne dis pas de la république mais des républicains !

Alfred

Voici votre article et point de citation sur Mme Swetchine si je m’en rapporte à un rapide premier coup d’œil.

 

1Les Pérignon sont alliés des Rességuier, une des filles d'Albert de Rességuier, Geneviève (1842-1904) ayant épousé Dieudonné Henri Marie de Pérignon (1840-1889).

2Il est le rédacteur en chef de L'Union de l'Ouest que dirige alors Arthur de Cumont.

3Andigné, Amédée Marie Alexandre (1822-1889).

4Le Pin-en-Mauges, commune du Maine-et-Loire.

5Joseph-Arthur de Boissard (1826-1879) qui venait de mourir (27 avril) était le conseiller général du canton de Saint-Georges sur Loire.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «3 mai 1879», correspondance-falloux [En ligne], Troisième République, BIOGRAPHIE & CORRESPONDANCES, CORRESPONDANCES, 1879,mis à jour le : 02/03/2020